Qui sommes-nous ?

 
Transparency International France est la section française de Transparency International, la principale organisation de la société civile qui se consacre à la transparence et à l’intégrité de la vie publique et économique.

À travers l’action de plus d’une centaine de sections affiliées réparties dans le monde et de son secrétariat international basé à Berlin, en Allemagne, Transparency International sensibilise l’opinion aux ravages de la corruption et des autres formes d’abus de pouvoir et travaille de concert avec les décideurs publics, le secteur privé et la société civile dans le but de la combattre.

Nos valeurs sont la transparence, la responsabilité, l’intégrité, la solidarité, le courage, la justice et la démocratie. Nous agissons en citoyens, sans esprit partisan ni sectarisme.

Transparency International France conduit des actions :

  • de sensibilisation des décideurs et du grand public ;
  • de plaidoyer et d’alerte en faveur du renforcement et de la mise en œuvre effective du cadre juridique et institutionnel de lutte contre la corruption ;
  • d’apport d’expertise au service de tous les acteurs de la société – particuliers, administrations, entreprises et autres composantes de la société civile – qui recherchent un appui dans leur action contre la corruption.

Nous condamnons la corruption toutes les fois où elle est clairement établie, mais nous ne considérons pas qu’il nous revient d’enquêter sur des cas individuels de corruption.

Depuis sa création, Transparency International France a mené des actions fortes  et obtenu des résultats tangibles dans plusieurs domaines :

  • Lancement fin 2014 d’un Portail d’action citoyenne avec six outils pour agir, répondant à l’objectif de donner aux citoyens davantage de moyens pour intervenir dans l’élaboration et le contrôle des décisions publiques. 
  • Le 7 juin 2014, nous sommes devenus la première association anticorruption agréée pour saisir la HATVP en cas de manquements aux différentes obligations prévues par cette loi : conflits d’intérêts, déclarations de patrimoine et d’intérêts incomplètes, incompatibilités, « pantouflages » problématiques. Cet agrément a aussi eu pour effet d’accélérer notre projet de création d’un Centre d’Assistance juridique et d’Action Citoyenne (CAJAC).
  • Nous avons activement contribué aux débats et sommes intervenus avec succès auprès des décideurs publics, dans les médias et sur les réseaux sociaux pour peser sur les projets de réforme récemment adoptés relatifs à la transparence de la vie publique et à la lutte contre la délinquance financière. 

Les cotisations des membres apportent la majeure partie du financement des activités de Transparency International France. L’association n’accepte que des soutiens qui ne compromettent pas son aptitude à examiner les problèmes librement, en profondeur et objectivement. Le principal poste de dépense de l’association est constitué par les charges de personnel des six salariés de l’équipe permanente. L’intégralité des actions de sensibilisation, de plaidoyer et d’apport d’expertise auxquelles, en appui des membres bénévoles, l’équipe permanente a contribué ou qu’elle a coordonnées en 2014, est détaillée dans le rapport moral de l’association. Conformément à la politique de Transparency International, Transparency France fait certifier ses comptes annuels par un commissaire aux comptes.

En savoir plus : visitez le site de Transparency International France

Tenez-vous informé : inscrivez vous à notre newsletter

Soutenez les actions de Transparency France :

5 réflexions au sujet de « Qui sommes-nous ? »

  1. Est-il vrai que les partis politiques de nombreux pays ont des comptes occultes de campagne, dans des paradis fiscaux, alimentés par des rétro-commissions sur marchés internationaux et des dons de grandes fortunes qui en attendent, surtout, des « renvois d’ascenseur » fiscaux et sociaux ?
    Les échos dans la presse des affaires taïwanaises (Frégates), saoudiennes (Sawari), pakistanaises (Agosta), Lasserre, du Musée de la Marine, d Air bus one et de la Françafrique, ainsi que celles concernant MM. Desmarais et Frère, Dassault, Michelin, Arnault, Lagerfeld, Peugeot, Bolloré, Wildenstein, Bettencourt, Tapie, Takieddine et Servier, pourraient bien en apporter, après enquêtes judiciaires approfondies et enfin menées à leur terme, une confirmation française.

  2. Bonsoir,
    Pour ce qui est de l’alerte sur les effets néfastes des paradis fiscaux, j’aurai aimé un peu plus de modestie de votre part au regard du travail d’Attac sur ce sujet, et ce depuis sa création …
    Cordialement.
    F.Certain

  3. Malheureusement, toutes les actions de TI, ATTAC, M’PEP, ANTICOR et de tant d’autres, depuis de nombreuses années n’ont quasiment rien empêché en matière de corruption et de développement des paradis fiscaux.
    Il semble bien qu’un regroupement de toutes les bonnes volontés en la matière soit devenu impératif pour espérer aboutir un jour.
    Sollicités sans cesse par de multiples associations, les citoyens, même les plus convaincus, saturent.
    Pensez-y. Merci.

  4. Bonjour, je vous fais part d’un communiqué. Cordialement.

    Parution du livre de Sylvie Sabatier « La Bourse ou la vie ? » chez Mon Petit Editeur

    Finance mondiale et spéculation aveugle, dureté du monde du travail, individualisme croissant, perte de valeurs…De nombreux ouvrages traitant du mal-être de notre société ont fleuri depuis quelques années, prenant la plupart du temps appui sur un corpus de pensée spécifique (économie, psychologie, sociologie…).
    Le pari de « La Bourse ou la vie » est de relier toutes ces écoles de pensée pour donner du sens à notre vécu. Il a été écrit par un médecin psychiatre, confronté au quotidien au désarroi de patients de tous milieux socio-professionnels.
    Rédigé dans un style volontairement simple pour entraîner la compréhension la plus large possible, il se veut un outil pour tous ceux qui veulent donner du sens à leur vie, et trouver des solutions au quotidien pour vivre mieux.

    Pour tout complément d’information :
    connectez-vous sur http://www.labourseoulavie.org
    ou contactez l’auteur par e-mail [email protected]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *